International Piano Day 2022 - Témoignage de Rachel

Jazz&Mo est un excellent magazine, centré autour de la musique Jazz belge et internationale. Dans le cadre du International Piano Day 2022, nous aimerions partager un petit extrait de leur édition de mars 2022 qui nous a touché. Rachel (15 ans) témoigne de son amour pour le piano jazz.

Écrit par Femke Coopmans pour Jazz&Mo

 

International Piano Day

Rachel

Elle pense se souvenir que c'est sa maman qui lui a un jour suggéré de commencer le piano. Elle avait environ six ans à l'époque et a pu choisir un hobby créatif. C'est comme ça qu'elle a commencé le piano classique, avec des cours particuliers.

Sept ans plus tard, Rachel De Geyter (15 ans) commence le jazz en s'inscrivant à l'Académie des arts du spectacle de Gand (APK) dans la direction de JAPORO (jazz/pop/rock). La musique classique commençait à l'ennuyer un peu. Étudier, au moins une heure par jour, jusqu'à ce qu'elle puisse tout jouer note par note, devenait de plus en plus difficile,

Ce n'est pas qu'elle joue beaucoup moins du piano maintenant, elle l'apprécie simplement davantage. Rachel s'entraîne quand elle veut. Elle découvre les accords et se perfectionne en improvisation. Au début, cela a pris un certain temps pour s'y habituer. L'un des plus beaux moments derrière son piano a été lorsqu'elle a commencé à aimer sa propre musique, lorsqu'elle a commencé à composer elle-même des mélodies et des chansons. Le jazz lui a donné la liberté de faire ses propres choix artistiques. Et il reste encore un grand voyage de découvertes.

Au début, elle n'écoutait pas du tout de musique jazz. Elle est surtout fan de la musique des 80's et 90's: Fleetwood Mac, Cocteau Twins... Mais aujourd'hui, elle écoute aussi souvent Oscar Peterson, qu'elle admire pour son talent d'improvisation, ou Bill Evans: sa Valse pour Debby est l'une de ses pièces préférées. Elle aime aussi l'album Zodiac Suite de Marie-Lou Williams. Dans cet album, chaque signe astrologique a sa propre chanson. Souvent, Ill Considered et Fiona Apple reviennent aussi. Et sans doute que toutes ces influences se retrouvent dans ses improvisations, mais jamais consciemment.

Rachel ne peut pas imaginer la vie sans piano. C'est sa façon de s'exprimer. Elle aime jouer et elle espère continuer pour toujours.

♭♩